Bon courage a toutes les familles en voyage avec cet épisode de COVID-19
voyage autour du monde en camping car

EQUATEUR Partie 1 - du 17 février au 27 février 2017

Enfin des routes dignes de ce nom et ça fait du bien. Les routes colombiennes étaient le point négatif de ce pays et arrivé à l’équateur nous sommes donc ravis!

L’Equateur est très différent de la Colombie: on ne retrouve pas la chaleur et le «bienvenidos » des colombiens car les équatoriens sont plus discrets et peut être aussi un plus méfiants des étrangers. 

 

Coté monnaie, nous repassons au dollar américain. Ce n’est pas ce qui nous enchante mais au moins, la conversion en euros est facilité (1 euro équivalent à 1 dollar à peu de chose près). 

Ce qui nous plait par dessus tout, c'est le prix des pleins d’essence : on ne dépasse jamais les 17 euros pour un plein complet (soit environ 70 litres) : ça vous laisse rêveur, non?

 

On croise pas mal d’équatoriens habillés en habits traditionnels : les hommes sont en pantalon, veste et chapeau; les femmes en jupe noir, poncho et chapeau. Le chapeau fait réellement partie de leur tenue autant chez les femmes que chez les hommes.

 

Nous voilà donc partie pour traverser ce pays qui commence par :

 

QUITO : la capitale de l’Equateur est Quito et cette capitale est vraiment agréable. Après des capitales comme Panama City et Bogota, ça change! On a adoré cette capitale et notre bivouac à côté d’un immense parc sportif a plu aux enfants. 

Thomas et moi avons pu aussi visiter le palais du président (Didier n’ayant pas de pièce d’identité sur lui, n’a pas pu rentrer et ai donc reparti avec Mathis qui lui était fatigué). De plus, ce jour-là, c’était les élections présidentielles : nous avons donc assisté à une levée de garde inhabituelle et nous avons pu apercevoir le président actuel. C’était marrant à vivre et malgré un climat tendu dû aux élections, nous n’avons pas été confronté à des mouvements de foule.

 

MITAD del MUNDO : quand on pense à l’équateur, on pense naturellement à la ligne qui sépare l’hémisphère nord et l’hémisphère sud. Et bien ! nous y étions ! 

La ligne de l’équateur passe au nord de Quito : nous sommes allés au musée Intinam où passe la fameuse ligne de l’équateur. Nous avons marché sur cette ligne et avons participé à de drôles d’expérience ( un oeuf qui tient debout sur un clou, le tourbillon d’écoulement de l’eau qui change suivant que l’on soit au nord, au sud ou sur la ligne de l’équateur, la perte de force ou d’équilibre  quand on est sur la ligne de l’équateur…). Un musée et des expériences vraiment très intéressants.

 

VOLCAN COTOPAXI : ce volcan culmine à 5897 m et malgré son altitude élevée, ce n’est pas le plus haut de l’Equateur (un peu de suspens, ce sera pour la prochaine vidéo). Il faut tout de même savoir que ce n’est pas si impressionnant que cela car nous sommes déjà à 4200 m quand on est au pied de ce volcan. 

Didier a même voulu « tester » le camping-car (comme il le dit si bien) et monter au dernier refuge à 4500 mètres et nous avons bien failli finir 500 mètres plus bas … dans le ravin : et oui, le camping-car aussi souffre à cette altitude et comme il n’arrivait plus à monter, la marche arrière s’est avérée périlleuse : je vous laisse imaginer la scène : le camping-car au bord du ravin, moi ordonnant aux gosses de descendre du camping-car (avec mon calme habituel (hum hum) (eux qui étaient bien sagement installés devant un DVD et complètement incrédule à la situation), Didier qui creusait pour dégager le pneu… bref un petit moment de stress qui s’est bien terminé 30 minutes plus tard avec l’aide de 2 équatoriens qui passait par là (par le plus grand des hasards car nous étions seuls au monde!).

 

LA RESERVE DE LOS MONOS : un petit zoo près de Puyo créé par le fruit du hasard par un suisse qui se prénomme Yvan. Cette réserve a connue la jour car les équatoriens venaient donner à Yvan des animaux (notamment des singes) malades ou en mauvais état pour qu’il s’occupe d’eux. Durant les quelques jours que nous sommes restés, nous nous sommes portés volontaires et avons pris part aux différentes tâches (préparation des repas pour les différents animaux, distribution de la nourriture, élaboration par Didier de nouvelles structures de cage pour le déplacement des singes, nettoyage ….).

Un petit coup coeur pour ce parc même si le dialogue et trouver notre place dans tout cela a été parfois difficile. 

Je vous mets le lien du site : http://www.losmonos.org 

Et le lien du Facebook : https://www.facebook.com/losmonos.puyo

 

Nous sommes maintenant au début de la forêt amazonienne pour de nouvelles aventures.

 

En attendant, place à la nouvelle vidéo. GO!

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article