Bon courage a toutes les familles en voyage avec cet épisode de COVID-19
voyage autour du monde en camping car

PANAMA - du 1er janvier au 20 janvier 2017

1500 km parcourus en 3 semaines :

Ca y est, nous voilà au dernier pays d’Amérique Centrale: le Panama.

Nous avions misé beaucoup d’espoir sur ce pays et nous avons en globalité  été assez déçu notamment par la mentalité moins chaleureuse des gens. Certes, le pays est en grande voie de développement mais il est très américanisé (encore!!) et ça ne risque pas de s’améliorer.

Ils ont aussi une sorte de dialecte qui se rapproche de l’espagnol mais ils y mettent leur mot à eux, ce qui rend vraiment difficile le dialogue.

 

Nous sommes arrivés côté caraïbe : nous voulions au départ aller sur l’île de Bocas Del Toro qui est réputée pour ses plages paradisiaques mais le mauvais temps nous en a dissuadé.

Puis, nous traversons la forêt équatoriale et le territoire des indiens: nous en croisons et nous découvrons leurs habitations qui sont rudimentaires. La route est vraiment atypique par ses paysages, ses drôles de ponts et les habitants : ça change du reste du Panama..

Ensuite, nous continuons notre chemin en traversant en largeur le panama afin d’atteindre le côté pacifique.

Nous passons aussi les premiers jours à gérer les « pipis » au lit de Mathis et donc nous faisons notre parcours en fonction des laveries !! Un vrai bonheur!

 

De plus, nos plaquettes de frein qui avaient été changés au Costa Rica ne sont pas adaptées à notre camping-car, et ceci nous oblige à aller directement à la ville de Panama City pour trouver de « bonnes » plaquettes. 

Durant le trajet qui nous sépare de Panama City, la route est en travaux mais ici ils ont une drôle de façon de refaire les routes : en effet, un coup tu roules sur la file de droite et quelques kilomètres après c’est sur la file de gauche et ainsi de suite…comment dire ? Très très agaçant et fatiguant au bout du compte!…

Didier en surfant sur internet trouve un garage adapté. Le plus comique c’est que le garage découpe l’entrée du garage car notre camping car ne pouvait pas y rentrer. Un truc de fou que jamais on aurait vu en France mais qui paraissait tout naturel ici.

Nous en profitons pour faire également la vidange du CC : la facture de celle-ci restera gravée dans notre mémoire (plus de 100 euros tout de même, MAIS comme dirait le monsieur du garage : « on vous met de l’huile synthétique ».. euh pour le prix, j’espère bien).

C’est lors de notre passage à Panama city que nous revoyons Olivier et Françoise et faisons connaissance d’autres camping caristes : ils s’apprêtent tous à passer en Colombie : le shipping du CC et la traversée pour les personnes n’est pas une mince affaire. Nous, ça sera dans une dizaine de jours donc pour l’instant, on profite.

 

Nous faisons d’ailleurs plusieurs plages superbes où nous nous amusons dans les vagues. Les plages sont souvent des spots de surf donc les vagues sont souvent au rendez-vous.

Lorsque nous arrivons à la plage de Punta Chame, nous n’y restons pas à cause d’un vent de fou: cette plage est en fait une plage pour les kite surf et on comprend vite pourquoi.

 

Nous passons aussi quelques jours chez Sandrine, une copine de Didier qu’il n’avait pas revu depuis des années et qui est venu s’installer au Panama. C’est fou de se retrouver à 10000 km de la France!

 

Mais il est déjà l’heure de penser à notre passage pour l’Amérique du Sud. On râle un peu car il existe bien une route entre le Panama et la Colombie mais celle-ci est impraticable, ce qui oblige tous les voyageurs comme nous, qui veulent aller de l’Amérique Centrale en Amérique du Sud, à une organisation de folie et à payer le prix fort.

Bref, on est content de retrouver à Panama City nos 3 autres familles françaises pour faire toutes ses démarches: Ben et Amandine, Pierre et Caro, Sandra et Laurent. Nous ne les avions pas revu depuis San Francisco donc ça fait du bien de se revoir : les enfants sont heureux de se retrouver et chacun trouve son acolyte. Les parents, eux, entre 2 apéros, organisent la traversée. A 8, ça va mieux et ses démarches fatigantes passent mieux.

 

Puis, vient l’heure de faire 2 groupes où les hommes partent d’un côté pour envoyer le camping-car en bateau pendant que les femmes s’occupent des enfants. Tout se passe finalement bien et tout ce petit monde arrive à gérer les tracas de cette double traversée.

 

Voilà, nous en sommes maintenant à la moitié de notre voyage … le temps passe vite et on s’aperçoit que nous ne pourrons pas faire tout ce que nous avions envisagé. Le parcours évolue donc en cours de voyage et c’est assez excitant.

Allez place maintenant à l’Amérique du Sud et en 1er lieu, à la Colombie qui n’était pas prévu au programme mais que nous sommes impatient de découvrir tant les voyageurs rencontrés ses derniers mois nous ont vanté ce pays.

 

En attendant, voici la dernière vidéo de nos « bouilles ».

A touti!!!!

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

SERGE 25/01/2017 18:17

Un petit mot pour vous dire que ça me fait plaisir de vous voir voyager vers l'Amérique du sud. Les parents comme les enfant ont l'aird'apprécier de passer quelques jours en bonne compagnie au Panama.
Souvenir d'une brève rencontre au Canada (Serge et Monique).
Bonne route.

letourdesbouilles 26/01/2017 01:17

Merci beaucoup de votre message. Bisous