Bon courage a toutes les familles en voyage avec cet épisode de COVID-19
voyage autour du monde en camping car

GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016

GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016

Après avoir déposé le camping-car en Belgique à Anvers, c’est à nous 4 de quitter la France, direction Miami.

Après un dernier au-revoir à la gare de Nancy à papy Michel et mamy Christiane, nous voilà dans le train pour rejoindre l’aéroport de Paris Charles de Gaule. La sortie du train à Paris Charles de Gaule fut un peu compliquée, vu nos nombreux sacs et la non coopération de Mathis. Heureusement, le courageux et costaud Thomas nous a beaucoup aidés et nous sommes arrivés à l’hôtel pour passer la nuit, notre vol n’étant que le lendemain matin. Après une courte nuit (avec le voyage, j’ai eu du mal à trouver le sommeil) et un rapide petit déjeuner, nous nous sommes dirigés vers le terminal 2A de l’aéroport. Que l’aéroport est grand et par malchance, notre quai d’enregistrement était un des plus éloignés : ho hisse, on s’est armé de courage et nous avons enfin pu donner nos grosses valises au comptoir d’enregistrement.

C’est donc avec du poids en moins que nous nous dirigeons vers la plate-forme d’embarquement avec passage de la douane, vérification des sacs (ils nous ont tout fait sortir – tablettes, téléphones, ordinateur… même Thomas qui a dû sortir sa DS). Le plus hilarant si on peut dire a été de tout rangé en un minimum de temps sans rien perdre !

Après cette étape, nous avons attendu un quart d’heure pour prendre un bus qui nous a déposé devant l’avion.

Le vol a duré 9h20 et s’est bien passé. Nous avons eu droit à 2 films (le livre de la jungle et les Thuche 2). Thomas et Mathis qui prenaient l’avion pour la 1ère fois n’ont pas eu peur et ont même adoré le décollage. Il y a eu juste les « trous d’air » qui les ont surpris et où ils demandaient à chaque fois : « C’est quoi ça ? On tombe ? ».

L’arrivée à Miami fut assez stressante : dès la sortie de l’avion, nous avons traversé des couloirs et des couloirs. L’aéroport de Charles de Gaule parut tout petit d’un seul coup ! Que de marche ! Rajouter à cela l’heure d’attente pour l’ESTA (autorisation d’entrée sur le territoire américain), l’heure d’attente pour passer à la douane et le décalage horaire, nous avions tous hâte d’arriver à l’appartement. Après avoir récupéré nos valises (elles ne nous avaient pas manqué celles-là… LOL…) et trouvé notre location de voiture, nous sommes enfin arrivés à notre logement à Miami Beach. Oufffffff !!!

Le lendemain, nous avons visité Miami Beach et nous nous sommes vite aperçus que cette ville est très « bling bling ». Il y a des Mustangs, des Ferrari partout : Didier était fou et ne savait plus où donner de la tête ! De plus, tout comme la ville, les voitures sont propres et sans aucune éraflure : on s’est même amusé à chercher une voiture sale et/ou abimée (on en a trouvé qu’une). Ça change de la France ! MDR !

Miami Beach est aussi une ville très animée en fin d’après-midi (surtout la rue qui longe l’océan) : bars, restaurants avec pour chacun d’entre eux la musique à fond. Pour des jeunes fêtards, c’est l’endroit idéal. Pour nous, famille avec 2 jeunes enfants, ce n’était pas le top mais ça a été sympa de voir cette ambiance sans pour autant s’y attarder.

Ah oui, autre point : ici, à Miami (ou peut être les américains en général), les gens mangent tôt : nous sommes sortis de la plage à 17h30 et nous avons été surpris de voir les gens manger au restaurant. J’ai même vérifié l’heure à 2 fois… on ne sait jamais avec le décalage horaire ! Les cocktails sont aussi gigantesques : on voit bien qu’on est en Amérique, ils voient tout en grand ces américains. On n’arrêtait pas de se dire que quand ils viennent en France, les américains doivent se sentir à l’étroit.

Et dernière chose : pas besoin de pull à Miami : il fait plus de 35 ° C et la chaleur est étouffante. On comprend vite pourquoi ils ont tous la climatisation dans les logements (d’ailleurs, à ce propos, les climatisations sont généralement trop fortes et il y a trop de différence avec l’extérieur, surtout à l’aéroport de Miami où on s’est carrément gelé, ce qui est un comble...LOL).

Pour conclure, nous avons passé 2 petits jours seulement à Miami Beach. Le temps de nous remettre du décalage horaire (-6h par rapport à la France), de manger des pizzas au petit déjeuner le 1er jour pour Thomas et Mathis, d’aller à la plage de Miami Beach, de se balader en voiture dans Miami Beach et de visiter une partie des Everglades, il était déjà temps de dire au revoir à Miami.

BILAN : ce court séjour nous a permis de nous remettre doucement du décalage horaire et être en forme pour notre prochaine étape : Disneyworld à Orlando.

GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016
GO TO MIAMI !!! - 13 / 16 juillet 2016

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Dhueme christophe 21/07/2016 18:46

vivement les prochaines photos bonne continuation !!!! famille Dhueme

Lardillier Eric et Leeloo 21/07/2016 15:38

Merci aux 4 Bouilles reporters sans frontières, photos magnifiques!!! Bisous à vous 4!!! Leeloo

rousseau 21/07/2016 10:39

Super on voyage à travers vous j'adore !!!! bisous à tous !!!! Roxane